Congo

L’armée française a exfiltré les génocidaires rwandais (FAR et milices Interhamwe) durant l’opération Turquoise, en juillet 1994.

Plus de quinze ans après le génocide des Tutsi, ces génocidaires impunis, unis sous la bannière du FDLR, continuent d’être l’un des facteurs essentiels de déstabilisation de la République Démocratique du Congo, pays le plus vaste et le plus peuplé d’Afrique centrale : on comptait déjà en 2003 plus de 3 millions de morts.

       

Articles référencés

 50 articles référencés cette semaine

Kisangani : le gouverneur suspend le maire de la ville

Le gouverneur de la province de la Tshopo, Constant Lomata a suspendu « préventivement » le maire de la ville de Kisangani Jean-Louis (...)
16/01/2019

Mwenze Kongolo : « Laurent-Désiré Kabila était un homme engagé, très (...)

Jeannot Mwenze Kongolo, ancien ministre de la Justice sous le règne de Laurent-Désiré Kabila le présente comme un homme engagé, très (...)
16/01/2019

RDC : le 16 janvier 2001 est une date historique qui instaure un (...)

Le 16 janvier 2001 est une date historique qui rappelle l’instauration d’un nouvel ordre dans en République Démocratique du Congo (RDC). « (...)
16/01/2019

Haut-Katanga : 70 détenus de Buluwo ont été libérés

Le Procureur près le tribunal de grande instance de Likasi a libéré, mardi 15 janvier, soixante-dix détenus de la prison de haute sécurité (...)
16/01/2019

Kasaï-Central : plus de 300 ex-miliciens se rendent au Conseil (...)

Plus de trois cents ex-miliciens se sont rendus, mardi 15 janvier à Kananga, au Conseil provincial de sécurité du Kasaï-Central. Le chef de (...)
16/01/2019

Législatives au Nord-Kivu : la CENI tarde à publier les décisions (...)

16/01/2019

Mots-clés