Débat : Généalogie des récits identitaires en Guadeloupe

Café débat social club @ La Casa del Tango

Conférence-débat : Généalogie des récits identitaires en Guadeloupe

Par Ary Gordien (anthropologue)

A la Casa del Tango, à Jarry (Guadeloupe).

La Casa del Tango vous invite au prochain café-débat qui aura lieu le jeudi 31 mai 2012 à 19 heures.

"Nous avons choisi d’ouvrir une discussion sur la notion d’identité. En effet, la question identitaire insiste lourdement en Guadeloupe sans que l’on sache clairement quelle définition donner à cette identité proclamée ou postulée, si elle réclame un changement statutaire c’est-à-dire politique ou non.

Nous donnons la parole à un jeune anthropologue guadeloupéen, Ary Gordien."

Thème du café-débat :

Généalogie des récits identitaires en Guadeloupe
Par Ary Gordien (anthropologue)

"Différents "récits" visant à définir un sentiment d’appartenance collectif (assimilation schoelchériste, nationalisme, créolité...) ont été élaborés en Guadeloupe. Ils sont, aujourd’hui encore, très souvent mobilisés par les acteurs politiques(le mouvement de 2009 l’a parfaitement illustré) mais aussi par les individus dans leurs questionnements les plus intimes.

Lorsqu’ils ne sont pas strictement individuels, ces différents processus identitaires opèrent en deçà (indianité) et/ou au delà (négrisme, afrocentrisme) d’un référent "national" dont la définition s’avère elle-même problématique.

S’agit-il de la nation française ou d’une nation guadeloupéenne en voie de définition ? Pour tenter d’apporter quelques éléments de réponse à ces questionnements, je partirai de considérations d’ordres théorique et épistémologique relatives à la notion même d’identité pour en venir ensuite à son utilisation sur le plan empirique en ethnologie tout en illustrant mon propos d’exemples tirés de mon analyse partielle de la situation en Guadeloupe."

Plus d’infos :

Nation, nationalisme et ethnicité en guadeloupe : politique et processus identitaires, thèse d’Ary Gordien (sous la direction de Francis Affergan)

Présentation de la recherche :

Afin d’analyser le lien dialectique entre les processus identitaires et l’action politique au sein de la république française à la Guadeloupe, nous tâcherons de nous intégrer au sein des structures politiques. Seront concernées aussi bien les organisations nationalistes, préconisant une action en dehors des institutions républicaines que celles affiliées au parti socialiste, à l’ump, au parti communiste et autres structures politiques au niveau national. En outre, l’observation dans ce cadre mais aussi (et surtout) dans la vie quotidienne des relations entre groupes ethniques majoritaires (’noirs’ descendants d’esclaves et d’affranchis notamment issus de métissages entre esclavagistes et esclaves) et minoritaires (indiens-guadeloupéens, blancs créoles et éventuellement syriens et ressortissants des îles caribéennes environnantes) devraient nous renseigner sur les processus d’érection de frontières entre les uns et les autres. Aussi une attention toute particulière sera portée aux organisations ou groupements plus ou moins institutionnalisés créées sur la base de l’appartenance ethnique (microcosme blanc créole, association de promotion de la culture hindoue, association haïtienne, ...)

@ La Casa del Tango

651 rue Alfred Lumière - ZI Jarry

97122 Baie-Mahault

Tel : 0690 99 50 21

Mis en ligne par Bruno
 29/05/2012
 http://www.medialternative.fr/?debat-genealogie-des-recits,4011

Messages

Voir aussi

Café débat : (im)penser la différence
Café débat : (im)penser la différence

Café débat : (im)penser la différence

Thème du café-débat du jeudi 8 décembre 2011 : (im)penser la différence Par Jacques Dumont.
Projection-débat : Que nous apprend la lecture de Fanon ?
Projection-débat : Que nous apprend la lecture de Fanon ?

Projection-débat : Que nous apprend la lecture de Fanon ?

Soirée exceptionnelle dédiée à la mémoire de Frantz Fanon. Les débats se dérouleront en présence de la fille de Frantz Fanon, Mireille Fanon Mendès-France qui a accepté d’être avec nous pour la (...)
 Medialternative | 2008 · 2019