Enquête sur les réseaux d’Eglise au service des génocidaires

Golias Magazine n°131

Une enquête onusienne publiée en novembre 2009 a mis au grand jour un réseau international de soutien aux organisations qui exploitent et terrorisent l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Dans ce réseau, on y retrouve des religieux et des organisations catholiques qui sont sur le terrain pour une mission de charité. Sous la bannière ecclésiastique, ils ont joué un rôle crucial aux côtés des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (F.D.L.R).

Nous avons analysé en profondeur ce rapport, pour tenter de comprendre la motivation et le degré d’implication de ces individus et de ces organisations catholiques. Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous allons brosser le contexte qui retrace la genèse de ce guêpier dans lequel ces hommes d’Eglise se sont embourbés. Rappelons qu’il s’agit d’une affaire dont les conséquences ont occasionné la mort de millions de vies humaines, dans la région des grands lacs africains.

Ce rapport onusien est explicite. Il pointe du doigt « des individus membres de l’Église catholique et d’autres institutions religieuses et associations caritatives », pour leur complicité avec les F.D.L.R, celle-ci étant la principale organisation parmi celles qui terrorisent l’est de la République démocratique du Congo. C’est un scandale d’une ampleur gravissime, et il est fondé sur des preuves rassemblées au cours d’une longue et minutieuse enquête, menée en vertu du mandat du Conseil de sécurité de l’ONU officialisé par la résolution 1857 (2008). Les accusations des experts onusiens à l’endroit des individus et des organisations auxquelles ils appartiennent sont lourdes.

En réaction à ce rapport, l’Allemagne a procédé à l’arrestation immédiate des deux chefs du F.D.L.R qui résident sur son territoire. Cette décision a été prise après que les autorités allemandes eurent été informées que le commandement militaire du F.D.L.R se trouvant sur son territoire avait ordonné notamment de :

« Frapper les hôpitaux et les centres de santé, d’attaquer les agglomérations et la population civile pour créer une catastrophe humanitaire, de prendre pour ennemi tout Congolais… de paralyser les affaires commerciales pour déstabiliser la population autochtone, ce qui augmentera leur mécontentement envers leur gouvernement. »

Il est troublant de constater le mutisme adopté par le Saint-Siège, en dépit de la collaboration démontrée, preuves à l’appui, entre les ecclésiastiques nommément identifiés et ce même commandement militaire, qui a donné l’ordre d’assassiner des populations innocentes.

Dossier réalisé par Jean-Claude Ngabonziza

A Commander sur le site de Golias Magazine

la version papier
GOLIAS Magazine Numro 131 papier
pour : 8 €

La version électronique
GOLIAS Magazine Numro 131 l ectronique
pour : 4 €

 2/06/2010
 http://www.medialternative.fr/?enquete-sur-les-reseaux-d-eglise,3916

Messages

Voir aussi

Burqa, niqab, minijupes, cheveux longs, pantalons féminins et petites pépées : l’impossible débat

La Libre Pensée
Burqa, niqab, minijupes, cheveux longs, pantalons féminins et petites pépées : l'impossible débat

Burqa, niqab, minijupes, cheveux longs, pantalons féminins et petites pépées : l’impossible débat

En parcourant certains sites (en l’occurrence, Riposte Laïque), on tombe parfois sur des textes qui nous rappellent des évidences qui semblent avoir été mises de côté par les éditorialistes des grands (...)
La religion contre l'humanité
La religion contre l'humanité

La religion contre l’humanité

"En lisant La Religion contre l’humanité. Apologie du blasphème, on assiste à l’opposition qui s’institue entre les partisans de ces deux conceptions du monde irréductibles : le théisme et l’athéisme. (...)
 Medialternative | 2008 · 2020