Armée

Armée

Derniers articles

Les habits neufs de l’Empire : guerre et désinformation dans l’Est du Congo
Premier ouvrage critique sur le jeu des puissances en RDC
République Démocratique du Congo : vingt ans de massacres récurrents, des centaines de milliers de femmes violées et atrocement mutilées, une guerre continentale ayant impliqué neuf États africains entre 1998 et 2003, une situation sanitaire épouvantable et... des richesses minières incommensurables (...)
2e Rencontres de La Nuit rwandaise
à la Maison de l’Afrique - 7 rue des Carmes (Paris)
2èmes RENCONTRES DE LA NUIT RWANDAISE 18 avril 2014, de 10h à 22h à l’IREA - Maison de l’Afrique 7 rue des Carmes - 75005 Paris "La France a participé au génocide des Tutsi" Le vendredi 18 avril 2014 de 10h à 22h se tiendront les secondes Rencontres de La Nuit rwandaise dans le cadre de la (...)
"Vers la mi-juillet, nous avons vu arriver une colonne de camions civils et j’ai reçu l’instruction de charger les conteneurs d’armes sur ces camions, qui les ont emmenées ensuite au Zaïre pour les remettre aux forces gouvernementales rwandaises." — Guillaume Ancel, interrogé par Mehdi Ba, Jeune (...)
Clients d’Orange, l’armée française vous surveille !
« un accès libre et total à ses réseaux et aux flux de données qui y transitent »
En France, le pouvoir politique n’hésite pas à porter massivement atteinte aux droits fondamentaux : Internet et les communications téléphoniques sont sous étroite surveillance, et cette surveillance - qui a lieu en dehors de tout cadre légal - est protégée par le secret défense. On apprenait ainsi, (...)
L’association Survie lance une pétition, pour "briser la loi du silence" et "obtenir la vérité" sur l’implication française dans le génocide des Tutsi, au Rwanda : "Considérant qu’il est urgent et indispensable de faire avancer la justice, et que les citoyen-ne-s français-e-s, les rescapé-e-s et les (...)
France : vers une surveillance généralisée d’Internet
"Des dispositifs qui n’étaient que temporaires deviennent permanents ..."
En adoptant en première lecture le projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019, l’Assemblée nationale a, le 3 décembre 2013, ouvert la porte à la généralisation de la surveillance sur Internet : la capture en temps réel d’informations et documents traités dans les (...)