France Génocide

France Génocide

Les implications françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994.

Pour plus d’infos, visiter :

La Nuit rwandaise

Izuba.info

Derniers articles

2e Rencontres de La Nuit rwandaise
à la Maison de l’Afrique - 7 rue des Carmes (Paris)
2èmes RENCONTRES DE LA NUIT RWANDAISE 18 avril 2014, de 10h à 22h à l’IREA - Maison de l’Afrique 7 rue des Carmes - 75005 Paris "La France a participé au génocide des Tutsi" Le vendredi 18 avril 2014 de 10h à 22h se tiendront les secondes Rencontres de La Nuit rwandaise dans le cadre de la (...)
L’association Survie lance une pétition, pour "briser la loi du silence" et "obtenir la vérité" sur l’implication française dans le génocide des Tutsi, au Rwanda : "Considérant qu’il est urgent et indispensable de faire avancer la justice, et que les citoyen-ne-s français-e-s, les rescapé-e-s et les (...)
Vers le Nuremberg des responsables français engagés au Rwanda ?
Procès des officiers français contre La Nuit rwandaise
Une étape vers le Nuremberg des responsables français engagés au Rwanda - pour la vérité sur la participation française au génocide des Tutsi - neuf officiers supérieurs français portent plainte contre la revue La Nuit rwandaise. Le 5 août 2008, lors de la publication du rapport de la « Commission (...)
Il semble que se dessinera une étape importante vers le "Nuremberg" des responsables français engagés au Rwanda lors du procès qui opposera dans quelques mois neuf officiers supérieurs français à Michel Sitbon, directeur de publication de la revue La Nuit rwandaise, contre laquelle ils ont porté (...)
9 officiers supérieurs français portent plainte contre La Nuit rwandaise
Sur les responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda
Le Comité pour la vérité et la justice sur les responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda lance ce 10 septembre un appel, que vous pouvez lire ci-dessous, alors que 9 officiers supérieurs français portent plainte contre la revue La Nuit rwandaise. Nous, personnes et associations (...)
Café-débat avec Michel Sitbon : De 1802, en Guadeloupe, à 1994, au Rwanda
651, rue Alfred Lumière Prolongée, Jarry (Pointe-à-Pitre)
CAFE DEBAT SOCIAL CLUB organisé par Jacky Dahomay JEUDI 16 JUIN 2011 A PARTIR DE 19H De 1802, en Guadeloupe, à 1994, au Rwanda : Continuité des crimes coloniaux et de leur impunité avec Michel Sitbon à La Casa del Tango - Espace d’art et de culture 651, rue Alfred Lumière (...)
« La Rwandaillaise » : Une nouvelle tuerie à écouter
"rendre hommage et contribuer à la notoriété de ces acteurs français du génocide de 1994"
Pour fêter le 17ème impuniversaire des élites françaises impliquées dans l’extermination d’un million de rwandais désignés comme Tutsi ou opposants, le collectif Génocide Made In France vous offre une chanson et un clip à diffuser sans modération. Nous espérons ainsi pouvoir rendre hommage et (...)
L’anti-France... (La Nuit rwandaise n°5)
Numéro spécial "Rapport Mucyo"
Un petit pays africain ose mettre en accusation une grande puissance. Le rapport de la Commission nationale indépendante rwandaise, chargée de rassembler les preuves montrant l’implication de l’État français dans le génocide perpétré au Rwanda en 1994, est à bien des égards un document exceptionnel. (...)
Le 7 avril 2011 marquera le 17ème anniversaire du déclenchement du génocide des Tutsi au Rwanda. Aujourd’hui encore, la place de certains responsables politiques ou militaires français dans le puzzle de cette histoire doit être connue. Des citoyens, des journalistes, des chercheurs tentent depuis (...)
9 militaires portent plainte contre La Nuit rwandaise
9 des militaires français engagés au Rwanda portent plainte en diffamation
Fin février 2011 était signifié à Michel Sitbon (directeur de publication de la revue La Nuit rwandaise et responsable du site éponyme) et à Bruno Gouteux (webmaster du même site) que La Nuit rwandaise est l’objet d’une plainte en diffamation publique envers officier supérieur en mission déposée par (...)
Les commentaires sont uniquement réservés aux personnes inscrites (c'est gratuit).