Entretiens avec un égalitariste - Yves Bonnardel

Titre : Entretiens avec un égalitariste - Yves Bonnardel
Surtitre : Autour de l’exploitation animale et du spécisme
Soustitre : Un film de Gwennaël Bolomey
Date de publication en ligne : 14/06/2014
Les auteurs Bruno
Langue de l’article: fr
À l’intérieur de la rubriqueAntispécisme
URLhttps://www.medialternative.fr/fr/entretiens-avec-un-egalitariste,4102.html
Site référencé egalitariste.com
Popularité:  +++

Autour de l’exploitation animale et du spécisme Un film de Gwennaël Bolomey

"L’exploitation animale, elle n’a jamais aussi intense, aussi massive qu’actuellement, même s’il y a une sorte de conscience qui commence à croître de souci du sort des animaux. En fait la réalité, elle est plus monstrueuse qu’elle n’a jamais été dans l’histoire."

Réalisé en 2012 par le réalisateur Gwennaël Bolomey, le film “Entretiens avec un égalitariste” donne la parole à Yves Bonnardel, militant français engagé pour l’égalitarisme, contre le spécisme et pour la cause animale, auteur de nombreux articles, brochures et essais.

Les deux hommes, amis de longue date, se sont rencontrés à plusieurs reprises, aussi bien dans la retraite campagnarde d’Yves Bonnardel que lors d’événements militants.

De ces entretiens est né ce portrait librement esquissé d’un penseur qui a eu une influence très forte sur le mouvement antispéciste de ces vingt dernières années en francophonie.

"Ce sont des questions morales que nos sociétés ont considérées comme suffisamment importantes en ce qui concerne les humains pour prendre des décisions globales qui consistent en l’interdiction du meurtre, de l’exploitation, etc. Il n’y a aucune raison de traiter la question animale d’une autre façon que les questions humaines, à ce niveau-là.” — Yves Bonnardel

A travers l’évocation de la place dévolue aux animaux dans les sociétés occidentales et des nombreuses formes que revêt leur exploitation, Yves Bonnardel questionne notre rapport aux êtres sensibles non humains, les animaux, remet en cause l’humanisme et repose la question fondamentale de l’égalité. Il souligne la nécessité de l’appliquer aux individus sentients [1] des autres espèces.

Articulé en chapitres (La notion d’égalité, L’idée de Nature, L’exploitation animale, etc.), “Entretiens avec un égalitariste” dure une trentaine de minutes (sous-titres anglais).

"La notion d’égalité, dans certains cas on voit mal quelles en sont implications pratiques, mais dans un cas comme le questionnement de l’exploitation animale, au contraire, c’est extrêmement simple : il faut cesser d’exploiter et au contraire développer des liens de solidarité avec les autres animaux. Et c’est à la fois quelque chose de complètement révolutionnaire, dans nos sociétés qui sont fondées sur la domination et l’exploitation, et à la fois, d’un point de vue moral, c’est en fait la moindre des choses.
C’est la moindre des choses et c’est fondamental.”
— Yves Bonnardel


Page Facebook (encounterswithanegalitarian)

Tahin party :
L’égalité animale expliquée aux humain-es
En finir avec l’idée de Nature, renouer avec l’éthique et la politique
Qu’est-ce que le naturalisme ?

Les Cahiers antispécistes
Estiva Reus, "Sentience !", Les Cahiers antispécistes n°26, nov. 2005.

Le film est disponible en DVD, ainsi que pour des projections et débats publics.
http://egalitariste.com

Les visuels du DVD (et le dessin d’illustration de cette page) ont été réalisés par Fanny Vaucher, illustratrice engagée pour la cause animale.

[1La sentience (de l’anglais sentience) désigne la capacité d’éprouver des choses subjectivement, d’avoir des expériences vécues. L’éthique animale part du constat que la sentience implique a minima la capacité d’éprouver douleur et plaisir. La sentience fait que ce qui arrive à un être sentient lui importe. Par conséquent, les auteurs antispécistes pensent que la sentience est la condition suffisante au statut moral. En 1975, Peter Singer reprit cette idée dans La libération animale et affirma que tout être sentient a des intérêts et qu’avoir des intérêts fonde le statut moral. Il dénonce le fait que nous ne prenons pas en compte, ou moins en compte, les intérêts des êtres sentients non humains par rapport aux intérêts des humains comme étant un préjugé appelé spécisme.

Popularité:  +++


Après inscription (c'est gratuit) vous ne verrez plus de pubs!

Sommet de Copenhague : en grève de la viande !

L’élevage émet davantage de gaz à effets de serre que tous les transports réunis. Pourtant, le rôle majeur de la surconsommation de viande est systématiquement ignoré. Des solutions simples existent (...)
 En savoir plus

A.L.F. : Animals Liberation Front

7 personnages. 7 destins qui vont se croiser sous nos yeux et qui ont deux choses en commun : … une date : le 24 décembre… … et trois lettres : A.L.F.
 En savoir plus

0 | 2 | 4

mars 2017 :

Rien pour ce mois

février 2017 | avril 2017

Après inscription (c'est gratuit) vous ne verrez plus de pubs!

Twitter

Sites recommandés
Le Jura Libertaire Depuis le printemps 2006, Le Jura Libertaire diffuse des informations sur de nombreuses luttes sociales et politiques en France et dans le (...)