La Désirade : nouvel espace protégé

162eme réserve naturelle française

La réserve naturelle nationale de la Désirade a été créée le 21 juillet, par décret.

Elle sanctuarise 62 hectares d’affleurements volcaniques situés à l’est de l’île.

Les piétons, cyclistes et cavaliers sont néanmoins autorisés sur des sentiers balisés de cet espace protégé ; en revanche, le pique-nique, le camping et le bivouac seront interdits.

La réserve naturelle nationale de la Désirade, la deuxième de la Guadeloupe, est née le 21 juillet avec la publication au Journal officiel du décret qui sanctuarise ces 62 hectares d’affleurements volcaniques.

En plus du particularisme géologique de l’île, sa flore exceptionnelles seront également préservées comme les nombreuses variétés de cactus, parmi lesquels le "Tèt a langlé".

Les sites de la réserve « constituent un concentré de ce qui fait l’originalité de la Désirade », une des îles de l’archipel, située à l’est de la Grande-Terre, selon les ministres Nathalie Kosciusko-Morizet et Marie-Luce Penchard.

La ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, le ministre
de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration et la ministre auprès du ministre
de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, chargée de l’outre-mer, ont
donc signés ce décret, publié au Journal officiel de la
République française le 21 juillet 2011 donnant naissance à la réserve naturelle de la Désirade.

Ce décret prévoit ainsi les dispositions suivantes :

• Est classée en réserve naturelle nationale, sous la dénomination « réserve naturelle nationale de La Désirade » (Guadeloupe), la parcelle cadastrale suivante, identifiée par les références des documents
cadastraux disponibles en juillet 2007 :

Commune de La Désirade - Section AM, parcelle 22, y compris les écueils volcaniques présents dans la zone marine.

La superficie totale de la réserve est d’environ 62 hectares.

Il est interdit, sous réserve des activités et opérations autorisées par le présent décret ou en
application de ses dispositions, dans la stricte mesure nécessaire à leur exercice ou déroulement
 :

d’abandonner, de déposer ou de jeter tout produit, quel qu’il soit, de nature à nuire à la qualité de l’air, de
l’eau, du sol, du sous-sol ou du site ou à l’intégrité de la faune et de la flore
 ;

d’abandonner, de déposer ou de jeter des détritus de quelque nature que ce soit ;

– de troubler la tranquillité des lieux en utilisant tout instrument sonore à l’exception de ceux nécessaires à
l’exercice des activités de gestion et d’entretien ;

– de porter atteinte au milieu naturel en faisant du feu ou par des inscriptions autres que celles qui sont
nécessaires à l’information du public.

Il est interdit de collecter et d’emporter des minéraux, roches et fossiles, de prospecter et
d’exécuter des fouilles archéologiques et de prélever des matériaux archéologiques
, sauf autorisation délivrée
par le préfet à des fins scientifiques, après avis du conseil scientifique.

− Il est interdit de porter atteinte de quelque manière que ce soit aux végétaux non cultivés ou de
les emporter en dehors de la réserve.

Les activités agricoles et pastorales sont interdites.

− L’exercice de la chasse est interdit.

− Toute activité de recherche ou d’exploitation de carrière, de prélèvement de sable ou
d’exploitation minière est interdite.

− Toute activité industrielle ou commerciale est interdite, à l’exception des activités commerciales
liées à la gestion et à l’animation de la réserve naturelle qui peuvent être autorisées par le préfet, après avis du
conseil scientifique.

Enfin,

La circulation des véhicules à moteur est interdite, à l’exception de ceux qui sont utilisés :
– pour l’entretien et la surveillance de la réserve ;
– par les services publics ;
– lors d’opérations de police, de secours ou de sauvetage.

Le pique-nique, le camping et le bivouac sont interdits.

Sont autorisées, dans le respect des droits des propriétaires :
• La circulation des piétons ;
• La circulation des cyclistes et des cavaliers sur les sentiers identifiés par le plan de gestion et balisés à cet effet.

Les autres activités sportives et de pleine nature sont interdites, sauf autorisation délivrée par le préfet, après
avis du conseil scientifique et conformément aux orientations du plan de gestion.

Illustration :
Geoportail.fr - Est de l’île de la Désirade

Mis en ligne par Ile Désirade
 25/07/2011
 http://www.medialternative.fr/?la-desirade-nouvel-espace-protege,3650

Messages

Voir aussi

"La Désirade en danger" : Manifestation du 10 février

Dénoncer le danger de la fermeture du Collège
"La Désirade en danger" : Manifestation du 10 février

"La Désirade en danger" : Manifestation du 10 février

L’association des parents d’élèves de La Désirade a manifesté ce 10 février 2011 pour dénoncer le danger de la fermeture du Collège de l’île et la suppression de postes à l’école primaire. Près de 200 (...)
Trajets entre La Désirade et les Saintes ou Marie-Galante
Trajets entre La Désirade et les Saintes ou Marie-Galante

Trajets entre La Désirade et les Saintes ou Marie-Galante

Michel Jacques, armateur de l’Archipel 1 qui relie tous les jours La Désirade à Saint-François, propose aux Désiradiens d’aller visiter Les Saintes et Marie-Galante durant tout le mois de mars (...)
 Medialternative | 2008 · 2020